Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer

Créer ou reprendre une entreprise ?

Le nombre de créations d’entreprise est nettement supérieur au nombre de reprises d’entreprise. Pourtant, reprendre une entreprise comporte de nombreux avantages qui peuvent correspondre à votre projet.
projet entrepreneurial
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 27 décembre 2022

La reprise d'entreprise : une autre possibilité 

 

Le nombre de créations d’entreprise est nettement supérieur au nombre de reprises d’entreprise. Le choix de l’une ou l’autre des deux solutions dépendra de différents facteurs dont : le secteur d’activité, l’âge du porteur de projet, l’apport dont il dispose pour le mener à bien, les barrières existantes à l’entrée, la concurrence déjà en place…

 

 

✅ Les avantages de la reprise 


Reprendre une affaire, c’est bénéficier, dès la reprise, du travail réalisé par le cédant depuis de nombreuses années : notoriété, image, clientèle, locaux, matériels, compétences, contrats, organisation…
 

 

 Avantages   Inconvénients 
Risques plus facilement mesurables (existence d’un historique de l’activité) Non maîtrise du temps. Une reprise peut nécessiter plusieurs mois de recherche et de négociation
Outil de travail (production, commercialisation, gestion) existant et opérationnel Négociation incontournable et parfois délicate avec le cédant
Equipe et savoir-faire en place Prise en main de l’équipe et gestion du personnel
Clientèle, chiffre d’affaires et revenu existants Professionnalisme (métier et management) exigé dès le démarrage    
Financement plus accessible auprès des partenaires financiers Coût plus élevé et nécessité d’un apport personnel*
Pas de création d’un nouvel acteur sur le marché Peut manquer de flexibilité
Accompagnement du cédant lors de la reprise Risque de tensions avec le cédant pendant la période de transition

*Attention, créer une entreprise nécessite un investissement financier qui peut paraitre moindre. En réalité, il se fait progressivement, en temps et financièrement, pour atteindre le chiffre d’affaires souhaité

 

➡️ Reprendre une entreprise est statistiquement plus sûr que de créer, mais nécessite de fixer un cadre précis à sa démarche et de prendre quelques précautions.

 

 

 


📑 Les étapes de la reprise


Comme la création, un projet de reprise se construit pas à pas et nécessite des outils spécifiques à certaines étapes.
Au préalable, il convient de vérifier la cohérence de votre projet professionnel avec votre projet de vie et procéder à un bilan personnel.


Cette étape est importante car elle complètera, plus tard, la présentation de votre projet devant les financeurs.
Une fois cette validation effectuée, vous pourrez dérouler le processus de reprise.

 

Etape 1 : Trouver votre entreprise

 

Comment cibler votre recherche ?
Afin de ne pas vous disperser et perdre votre temps, vous allez devoir déterminer dès le départ un certain nombre de critères de sélection prioritaires : secteur d’activité, zone géographique, taille et type de l’entreprise (chiffre d’affaires, effectif…), apport financier.


Ces éléments doivent être synthétisés sur une fiche de cadrage, document de présentation de votre profil et de votre projet. Elle servira à vos interlocuteurs afin de rapprocher votre profil avec des affaires correspondantes.


Quels sont les outils disponibles pour faciliter votre recherche ?
Un site dédié porté par le réseau des CCI existe : www.transentreprise.com
Ce site concerne tous les secteurs d’activités : commerce, tourisme, services aux particuliers comme aux entreprises, activités industrielles, BTP, commerce de gros…


Il permet :

  • de consulter des offres d’entreprises à reprendre, sélectionnées par secteur d’activité, taille de l’entreprise (chiffre d’affaires et/ou effectif), zone géographique ;
  • de consulter des offres de locaux disponibles, droit au bail et pas de porte ;
  • d’enregistrer une offre de reprise ;
  • d’enregistrer une offre de cession.

Le site propose également des conseils spécifiques à la cession-reprise d’entreprise.

 

Quels contacts prendre pour démarrer votre recherche ?
Marché diffus pour des raisons de confidentialité, la recherche d’une entreprise nécessite du temps, de la patience et de la préparation, gages de succès d’une telle opération. Différentes structures interviennent sur le sujet : réseaux consulaires (Chambres de Commerce et d’Industrie, Chambre de Métiers et de l’Artisanat), agents immobiliers spécialisés, notaires, banques, établissements d’investissement… Il faut également activer vos réseaux ou en créer !

 

Entourez-vous des bonnes personnes !

Les experts CCI vous accompagnent tout au long de votre projet, de l'idée à la réalisation.

 

🚀 Objectif entreprendre 🚀

 

Etape 2 : Diagnostiquer et évaluer l’affaire

 

Une fois trouvée sa cible, un diagnostic de l’entreprise à reprendre doit être réalisé afin de mettre en évidence ses points forts et ses points faibles (analyse du métier, du marché, du produit de l’organisation et des moyens, et diagnostic financier). Pour une première approche, vous pouvez utiliser l’outil en ligne : http://e-ccidiag.prediagentreprise.fr
 

L’évaluation de l’entreprise découle de ce diagnostic et de l’étude de documents (bail en cours, 3 derniers bilans, attestations de chiffres d’affaires en cours, contrats en cours, amortissements, organigramme…) que le vendeur doit fournir à l’acheteur. Si la valeur de l’entreprise dépend de cette évaluation, le prix, lui, est le fruit d’une négociation.
Il est à noter que l’analyse des ressources humaines est souvent réalisée rapidement en privilégiant une approche financière : c’est une erreur. Il faut considérer ancienneté, âge, salaire et qualification, plan de formation, procédures disciplinaires ou usage présents…

 

Etape 3 : Formaliser votre projet de reprise

 

Cette étape consiste à déterminer les aspects financiers, fiscaux et juridiques du projet. Néanmoins, si ces aspects découlent notamment de la structure de production et de commercialisation, reprendre une entreprise n’exonère pas de se poser les mêmes questions que dans un projet de création pure : le marché est-il toujours porteur ?
Quel positionnement adopter ? Quelle stratégie commerciale ? …

 

Etape 4 : Concrétiser la reprise

 

Les outils utilisés sont fonction du type d’entreprise cible. Ainsi, le repreneur sera amené à signer un engagement de confidentialité, puis à rédiger une lettre d’intérêt (LOI). S’en suivront la signature d’une promesse de vente puis de l’acte de vente officiel avec dans les deux cas un certain nombre de clauses à négocier (garantie actif/passif notamment en cas de reprise des droits sociaux mais aussi modalités de l’accompagnement du cédant, modalités de reprises des stocks, niveau de trésorerie…). Enfin le paiement du prix sera effectué dans les conditions déterminées avec le vendeur.


A chaque étape, les conseillers reprise/transmission des CCI vous conseilleront sur la méthodologie à suivre et les contacts à prendre avec d’autres professionnels, pour avancer dans votre projet. Ils vous aideront aussi à déterminer les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre. 👉 Prendre contact